FLYING MACHINE AIR II 220L

1054,80 

Cette planche de wing foil gonflable, avec ces 220L, sa construction ultra rigide, vous permettra de naviguer en glissant sur l’eau avec ces ailerons, ou bien en foil. Elle peut aussi être utilisé en stand up paddle. Il s’agit d’une excellente planche d’initiation, familiale, elle conviendra aussi bien sûr aux écoles.

En stock

Marque :

Description

Les Flying Machine sont développées par SURFPISTOLS dont le siège social est basé en France.

Cette planche est une véritable réussite et je vous invite vraiment à prendre le temps de lire la présentation mais aussi le retour d’une de nos écoles partenaires.

Si nous savons concevoir des planches de sup entrée de gamme, nous avons appris au fil des années ce qui différencie une planche basic à une autre performante, nous connaissons tous ces détails, invisibles qui font la différence, au point où une de nos planches a remporté la Paddle Nautic à Paris devant 800 participants dont de nombreuses planches rigides en carbone. Non seulement nous maitrisons le sujet mais nous avons accès aux meilleurs matériaux.

Nous avons testé des planches de Wing construites avec des Drop Stitch premier prix et milieu de gamme. Si ces matériaux ne sont pas des plus performants, ils restent acceptables sur une planche de paddle grand public. Par contre ils sont inappropriés sur une planche de Wing. Ces planches plient entre le pied avant et le pied arrière, ils créent un effet rebond vicieux. Pire encore, le foil n’a aucune tenu à la base et brasse de l’eau, les planches ainsi construites sont malsaines et incontrôlables. La performance d’un foil se jouant à de micros réglages, une planche qui ne propose pas un verrouillage sérieux, détruit la performance du foil. Cela revient à monter un moteur puissant sur un châssis en caoutchouc. Sur une planche de Wing, un dropstitch entrée de gamme ne fonctionne pas. Les planches ainsi construites ne sont pas navigables. Il s’agit de produits proposés par des opportunistes dont la construction est lancée sans aucun test sérieux ni expérience. Le degré d’exigence pour construire une planche de Wing n’a rien à voir avec celle requise pour une planche de paddle vendue en grande distribution où de nombreuses usines asiatiques font l’affaire. Elle demande une véritable expertise mais aussi de disposer du meilleur sourcing possible.

Nous avons au fil de nos protos résolus les soucis suivants :

RIGIDITE PIED AVANT / PIED ARRIERE

De manière à rigidifier la planche au maximum, à éviter les effets de rebonds entre le pied arrière et le pied avant et à conserver une efficacité au dumping. Nous avons opté pour le meilleur dropstitch, le plus cher, celui que nous utilisons sur nos planches de paddle Performance.

Nos planches sont construites avec un dropstitch woven double peau fusion, haute densité. Il s’agit d’un dropstitch tressé nettement plus rigide que le Pvc de base. Les fibres se tendent au gonflage et bloquent la planche, à la manière des câbles qui maintiennent les ponts suspendus. Aussi ce dropstitch propose le plus de fils au cm² disponible aujourd’hui sur le marché (haute densité).

Nous avons augmenté l’effet de poutre en produisant toutes nos planches en 6 ». Il s’agit d’une exponentielle, Gagner 2 » d’épaisseur c’est gagner beaucoup de rigidité.

Cette planche moins chère ne dispose pas de bandes carbone

Nous avons ainsi limité grandement le flex de la Board

VERROUILLAGE DU FOIL

Supprimer le flex de la board n’était pas suffisant. Il s’est avéré que le foil bougeait dans l’eau à l’utilisation. Ce défaut est pire encore qu’un flex qui n’est pas bloqué, il détruit les capacités du foil, ce dernier ne peut pas fonctionner correctement et devient vicieux, il retarde le départ au planning, les performances, en vol, au cap. Ce mouvement du foil est généré par la pression et le bras de levier de ce dernier qui crée une translation entre la peau du dessus et la peau du bas, si ce n’est des écrasements. En fait, le foil glisse dans les quatre axes, le mat ne garde pas sa position verticale.

Nous avons résolu ce défaut en utilisant un Dropstich haute densité aux fils croisés et obliques plutôt que verticaux. Ainsi nous avons verrouillé les mouvements de translations.

Nous avons obtenus, un verrouillage du foil, très proche d’une rigide, retrouvant ainsi un départ au planning aisé, un comportement sain et de bonnes performances au cap.

DEPART AU PLANNING

Nous avons amélioré grandement nos performances grâce aux points nommés ci-dessus.

Cette planche moins chère ne dispose pas de rails rigides

TOUCHETTES

Nous avons trouvé le compromis idéal entre suffisamment de scoop pour pardonner les touchettes sans non plus nuire de trop au départ au planning.

POLYVALENCE

Nous avons tenu à garder une fixation de foils standard à l’aide de deux rails de manière à pouvoir adapter sur nos planches le maximum de foils possibles.

STRAPLESS

Ce point à longtemps créé des débats et diverses prises de tête.

  • Pour avoir vendu beaucoup de windsurfs gonflables, les SAV sur les inserts de footstraps sont une réalité et ils interviennent souvent après la période de garantie.
  • Une position de straps correspond à un foil. Si nous voulons imposer une position de straps, il nous faudrait imposer un foil ce que nous ne voulons pas.
  • Si ce problème est réglé sur les planches rigides qui offrent plusieurs positions de straps c’est plus compliqué sur une gonflable
  • Les straps n’aideront pas au pumping si la planche est mal construite. Même sans straps nos planches volent plus tôt que la majorité des planches du marché.
  • Les straps sur des grosses planches en général et plus encore sur des gonflables n’ont pas de réel intérêts

SCHOOL BOARDS

Nous avons voulu avec cette planche aider les écoles à offrir premiers vols facilement et rapidement aux débutants.

Pour ce faire

  • Nous gardons de la longueur pour ne pas pousser de l’eau, garder de la glisse et pardonner les touchettes
  • Nous offrons de la largeur pour plus de stabilité durant l’apprentissage du Wing sachant qu’une gonflable est toujours moins stable
  • Nous gardons un outline tendu et un rail rigide pour faciliter les départs au planning et la stabilité directionnelle.
  • Il est possible de remplacer le foil par deux ailerons Us de 8 », Ces deux ailerons plus les deux latéraux permettent un apprentissage du maniement de la Wing sans le foil.
  • Les deux ailerons latéraux apporteront plus de stabilité directionnelle lors des premières sessions en foil.
  • Le pad multicolors aide le moniteur a indiquer aux élèves la position des pieds.

Nous avons multiplié les poignées et pour faciliter le portage mais aussi pour remonter facilement sur cette planche épaisse.

Nous gardons de bonnes largeurs, les planches gonflables étant moins stable que les rigides.

Cette planche de 7’1 (213 cm) pour 28 » (83 cm) et 6 » (15 cm) et 220 litres de volume est destinée à des riders qui maitrisent la pratique du foil.

Elle est livrée avec un sac de voyage et une pompe double action.

FEED BACK FIFTY KITE SCHOOLS

Bonjour Loïc

La planche Surfpistols Flying Machine Air 220 Litres est très efficaces et simple d’utilisation pour les cours.

Avantages:

_ Facile à transporter une fois dégonflée.

_ Robustesse, l’élève en cours peut la cogner sans provoquer de « pocs ». J’ai du faire réparer l’ancienne planche rigide à plusieurs reprises suite aux chutes des élèves pendant les cours. par mon shaper, d’où l’achat du choix de ce type de planche gonflable pour les cours.

_ L’élève peut également tomber dessus sans se faire mal.

_ la planche ne se retourne pas lorsqu’elle est équipée d’un foil, l’élève ne peut donc pas s’empaler sur celui-ci en cas de chute.

_ Une stabilité accrue grâce à ses dimensions et son volume.

_ le système des 2 ailerons à l’avant et des 2 ailerons à la place du foil fonctionne à merveille et on peut facilement remonter au vent. Cependant l’élève doit avoir assimilé en cours le placement des pieds ainsi que la bonne position de la wing dans ses mains pour limiter la dérive sous le vent avec le foil ou les ailerons à l’arrière.

Je veux tester sous peu cette planche dans le vent ultra faible avec juste le mat du foil monté sans l’avion. Je suis persuadé que cela fonctionne et je pense qu il faudra protéger la base du mat, peut-être en bloquant juste en force le Dooded.

A titre personnel, la planche est gonflée par mes soins grâce à une pompe électrique dont je limite la pression en fonction de la chaleur extérieure entre 14 PSI et 15 PSI maxi.

Utilisation de la planche par les élèves:

_ Fonctionnement avec 2 ailerons à l’avant et 2 ailerons à la place du foil avec utilisation d’une wing Flysurfer Mojo 6.2 autour de 9-10 nœuds de vent:

Remontée et travers au vent sans difficulté, cependant un placement de pieds sur la planche doit être correctement réalisé afin de limiter l’effet de roulis.

J’ai également trouvé et mis en place une une très bonne astuce pour la remontée au vent si l’élève à dérivé:

Il suffit de poser l’oreille de la wing entre les jambes de l’élève au milieu de la planche et de maintenir la wing à la verticale en tenant le bord d’attaque à l’aide de la main avant, une poignée de la latte centrale avec la main arrière et d’agir dessus comme un voile de windsurf en ouvrant ou fermant la voile mais également en inclinant la wing vers l’avant ou l’arrière. Effet visuel spectaculaire mais également et surtout une remontée au vent garantie.

_ Fonctionnement de la planche avec 2 ailerons à l’avant + foil Axis SES 1040 à l’arrière et wing Flysurfer Mojo 4.5m ou 6.2m dans vent autour de 10-12 nœuds en fonction du gabarit de l’élève:

Planche en contact de l’eau sans planning:

Moins de roulis grâce au foil agissant comme une quille de bateau, attention cela demande une anticipation sur les manœuvres car la planche ne réagira pas et ne tournera pas immédiatement. Cela est spécifique à toutes les planches de wingfoil en contact de l’eau quelque soit le volume et les dimensions lorsqu’elles sont équipées d’un foil.

Il faudra également veiller à « rider » la planche à plat comme en windsurf et ne pas l’incliner au départ avant le planning sinon c’est la chute assurée.

Planche hors de l’eau au planning grâce au foil:

Même sensations qu’une planche de wingfoil au volume plus petit à part une longueur à laquelle il faudra veiller à ne pas faire de « touchette » sur l’avant au risque d’enfourner dans l’eau.

D’où l’intérêt d’utiliser ce type de planche dans du vent léger voire très léger.

Règle nautique: + de vent = davantage de houle/ vagues et donc plan d’eau agité, difficile en tant que débutant d’apprivoiser le wingfoil.

– de vent = moins de houle et donc un plan d’eau plat, idéal pour ce type de flotteur et pour apprendre les bases du wingfoil.

A titre personnel je me suis amusé à tester la planche + foil Axis cité plus haut mais aussi les ailerons arrière entre 3 et 5 nœuds de vent avec une kite exceptionnellement performant: Flysurfer Hybrid 11.5m.

Cela fonctionne extrêmement bien, je peux naviguer sur la planche au ralenti, remonter au vent sans aucun souci avec les 4 ailerons.

Avec le foil Axis, nous rentrons dans une autre dimension: la navigation au planning à partir de 4 nœuds à peine, c’est incroyable!!!

Cela demande une connaissance et une expérience accrues de la part des experts du foil et de la glisse dont je fais partie.

Il est même comique de croiser du monde sur l’eau en paddle, kayak ou bien nageant dans l’eau alors que je plane en foil avec un « paquebot » volant au dessus de l’eau. Ce sont des conditions exceptionnelles où il n’y a aucun pratiquant de sport de glisse sur l’eau à part moi.

Cela en est même déroutant pour le commun du public sur la plage assis sur leur serviette alors qu’il n’y a presque pas de vent.

En conclusion, cette planche est une merveille technologique et pédagogique comme bon nombre de planches gonflables du même type proposées par les autres marque dont j’ai pu également tester les aptitudes similaires pendant les rassemblements et tests des moniteurs de kite et wing.

les planches Flying machine participent à l’éco recyclage avec Ecologic France