FLYING MACHINE AIR II 180L

799,00 

la rigidité en WING FOIL est fondamentale. Cette planche gonflable par sa construction est une des plus rigide du marché. Avec ces 185 litres, elle est idéale pour les écoles, les débutants et les plus lourds.

En stock

Marque :

Description

Les Flying Machine sont développées par SURFPISTOLS dont le siège social est basé en France.

Nous sommes une équipe professionnelle, passionnée par les sports nautiques que les plus âgés d’entre nous pratiquent régulièrement depuis le début des années 80.

Nous sommes également la première société à avoir cru et commercialisé des stands up paddle gonflables en France. Notre expertise en la matière est réelle.

Nous développons nos planches du côté de Saint Malo, le graphisme réussi de cette gamme est réalisé par « la crevette grise » installé dans le Morbihan.

Notre expérience acquise sur la construction de stand up paddle gonflable couplée à celle de distributeur de foil haut de gamme AXIS nous a été vitale. En effet, s’il est assez simple de concevoir un stand up paddle entrée de gamme, les planches ne volent pas, elles sont posées sur l’eau et personne n’attend de performances de ces jouets de plage. Construire une planche de Wing gonflable est un tout autre challenge.

Si nous savons concevoir des planches de sup entrée de gamme, nous avons appris au fil des années ce qui différencie une planche basique à une autre performante. Nous connaissons tous ces détails invisibles qui font la différence, au point qu’une de nos planches a remporté la Paddle Nautic à Paris devant 800 participants, dont de nombreuses planches rigides en carbone. Non seulement nous maîtrisons le sujet, mais nous avons accès aux meilleurs matériaux.

Nous avons testé des planches de Wing construites avec des Drop Stitch premier prix et milieu de gamme. Si ces matériaux ne sont pas des plus performants, ils restent acceptables sur une planche de paddle grand public. En revanche, ils sont inappropriés sur une planche de Wing. Ces planches plient entre le pied avant et le pied arrière, créant un effet rebond vicieux. Le foil n’a aucune tenue et brasse de l’eau, rendant les planches ainsi construites malsaines et incontrôlables. La performance d’un foil se jouant à des micro-réglages, une planche qui ne propose pas un verrouillage sérieux détruit la performance du foil. Cela revient à monter un moteur puissant sur un châssis en caoutchouc. Sur une planche de Wing, un dropstitch entrée de gamme ne fonctionne pas. Les planches ainsi construites ne sont pas navigables. Il s’agit de produits proposés par des opportunistes dont la construction est lancée sans aucun test sérieux ni expérience. Le degré d’exigence pour construire une planche de Wing n’a rien à voir avec celui requis pour une planche de paddle vendue en grande distribution où de nombreuses usines asiatiques font l’affaire. Elle demande une véritable expertise mais aussi de disposer du meilleur sourcing possible.

Nous avons au fil de nos protos résolu les soucis suivants :

RIGIDITE PIED AVANT / PIED ARRIERE

De manière à rigidifier la planche au maximum, à éviter les effets de rebonds entre le pied arrière et le pied avant et à conserver une efficacité au dumping, nous avons opté pour le meilleur dropstitch, le plus cher, celui que nous utilisons sur nos planches de paddle Performance.

Nos planches sont construites avec un dropstitch woven double peau fusion, haute densité. Il s’agit d’un dropstitch tressé nettement plus rigide que le PVC de base. Les fibres se tendent au gonflage et bloquent la planche, à la manière des câbles qui maintiennent les ponts suspendus. Ce dropstitch propose le plus de fils au cm² disponible aujourd’hui sur le marché (haute densité).

Nous avons augmenté l’effet de poutre en produisant toutes nos planches en 6 ». Il s’agit d’une exponentielle, Gagner 2 » d’épaisseur c’est gagner beaucoup de rigidité.

Aussi nous boostons cette construction à l’aide de deux stringers carbone, pour une rigidité inégalée. Au gonflage, nous arrivons à la limite d’élasticité du carbone, ce qui permet de verrouiller le flex de la planche. Ces deux stringers carbone représentent à eux seuls 10% du prix de la planche, il ne s’agit en aucun cas d’un gadget.

Nous avons ainsi supprimé le flex de la Board

VEROUILLAGE DU FOIL

Supprimer le flex de la board n’était pas suffisant. Il s’est avéré que le foil bougeait dans l’eau à l’utilisation. Ce défaut est pire encore qu’un flex qui n’est pas bloqué, il détruit les capacités du foil, ce dernier ne peut pas fonctionner correctement et devient vicieux, retardant le départ au planning, les performances, en vol, au cap. Ce mouvement du foil est généré par la pression et le bras de levier de ce dernier qui crée une translation entre la peau du dessus et la peau du bas, si ce n’est des écrasements. En fait, le foil glisse dans les quatre axes, le mat ne garde pas sa position verticale.

Nous avons résolu ce défaut en utilisant un Dropstich haute densité aux fils croisés et obliques plutôt que verticaux. Ainsi nous avons verrouillé les mouvements de translations.

Nous avons complété ce résultat en ajoutant une autre bande carbone dans la largeur, sous la platine carbone, ce qui aide au blocage latéral.

Nous avons obtenu un verrouillage du foil, très proche d’une rigide, retrouvant ainsi un départ au planning aisé, un comportement sain et de bonnes performances au cap.

DEPART AU PLANNING

Nous avons amélioré grandement nos performances grâce aux points nommés ci-dessus, mais aussi avec l’ajout d’un rail rigide au tail, qui nettoie les sorties d’eau et évite les effets Vortex.

TOUCHETTES

Nous avons trouvé le compromis idéal entre suffisamment de scoop pour pardonner les touchettes, sans non plus nuire de trop au départ au planning.

POLYVALENCE

Nous avons tenu à garder une fixation de foils standard à l’aide de deux rails, de manière à pouvoir adapter sur nos planches le maximum de foils possibles.

STRAPLESS

Ce point a longtemps créé des débats et diverses prises de tête.

  • Pour avoir vendu beaucoup de windsurfs gonflables, les SAV sur les inserts de footstraps sont une réalité et ils interviennent souvent après la période de garantie.
  • Une position de straps correspond à un foil. Si nous voulons imposer une position de straps, il nous faudrait imposer un foil, ce que nous ne voulons pas.
  • Si ce problème est réglé sur les planches rigides qui offrent plusieurs positions de straps, c’est plus compliqué sur une gonflable.
  • Les straps n’aideront pas au pumping si la planche est mal construite. Même sans straps, nos planches volent plus tôt que la majorité des planches du marché.
  • Les straps sur des grosses planches en général et plus encore sur des gonflables n’ont pas de réel intérêt.

Nous avons multiplié les poignées, non seulement pour faciliter le portage mais aussi pour remonter facilement sur cette planche épaisse.

Nous gardons de bonnes largeurs, les planches gonflables étant moins stables que les rigides.

Cette planche de 6’6 (183 cm) pour 33 » (83 cm) et 6 » (15 cm) et 180 litres de volume est destinée aux écoles ou à des riders plus lourds dont la pratique sera occasionnelle.

Elle est livrée avec un sac de voyage et une pompe double action.

Les planches Flying Machine participent à la filière d’éco recyclage Française Ecologic